Facebook Messenger : Le titre d’une catastrophe annoncée !

1 novembre 2015 • GeekPas de commentaire

Moi qui suit une fan inconditionnelle de Facebook avec environ 3 à 4 heures passées chaque jour à lire les posts et les messages de mes amis, à envoyer des coms, j’étais toute excitée de la prochaine sortie de Facebook Messenger. Je parle bien au passé car il semble que Mark Zuckerberg n’ait plus conscience de ce qu’il fait réellement.

Des contacts sans limites

facebook massengerFacebook Messenger a pour but de permettre de rencontrer le plus de personnes possibles à travers le monde. Cette idée me paraît bien sympathique sauf qu’à l’inverse de la version Facebook où il est possible de mettre des filtres, le Messenger permet à n’importe qui de me joindre et à n’importe quel moment. Un joyeux bazar en perspective et un effet plus que moyen car je ne suis pas sûre de vouloir lire des tonnes de messages de personnes que je connais pas.

Je trouve cette idée saugrenue mais on peut se demander si elle diffère réellement de notre facilité à accepter des amis. Facebook vante l’ouverture d’esprit, le partage avec toutes les personnes qui ont envie de communiquer mais de là à pouvoir poindre tout le monde sans exception, il y a une différence. Je ne pense pas un jour choisir une personne en particulier, lui dire bonjour et démarrer une conversation.

Quand la peur s’installe chez moi

facebook massengerEn lisant les explications sur ce nouveau service, je ne peux que me dire que ce service peut me mettre facilement en danger. Chaque personne qui va me joindre peut-être mal intentionnée, avoir des désordres mentaux, me harceler. Mon imagination prolifique me permet de continuer sans aucun mal cette liste. Alors que la sécurité sur Internet est une lutte quotidienne, il est difficile de comprendre pourquoi Facebook a décidé de s’en défaire.

Les jeunes qui utilisent Facebook ne se trouveront plus que jamais en danger avec des prédateurs sexuels qui ne se gêneront sans doute pas pour les contacter et tenter de les amadouer. J’espère que cette version de Messenger sera interdite car elle est très loin d’être une bonne idée.

L’ambition est noble car moi aussi je voudrais être amie avec le maximum de personnes dans le monde mais il ne faut pas imaginer cette nouvelle ère n’importe comment. L’aventure Facebook Messenger est donc à suivre de près même si elle s’avère plus inquiétante que réjouissante en réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PodSafeAudio - Le blog de Julie